Lawrence d’Arabie en Normandie

On sait que Thomas Edward Lawrence gagna le surnom de Lawrence d’Arabie pour avoir été l’étrange et charismatique leader de la révolte arabe au Moyen-Orient pendant la Première Guerre mondiale. On sait moins qu’il passa sa jeunesse à étudier l’architecture des monuments médiévaux de Normandie.
 

Peu de personnages historiques ont soulevé autant d’interrogations que T.E. Lawrence, et aujourd’hui encore, bien des aspects de son esprit complexe demeurent enveloppés de mystère. On ne le voit parfois que comme un stratège militaire d’exception excellant dans la guérilla, alors qu’il était, fondamentalement, un intellectuel brillant féru d’archéologie et de littérature classique, un écrivain talentueux, un rêveur éveillé qui, comme il le dit lui-même, a donné vie à ses songes. À la fois renfermé sur lui-même et exhibitionniste, se détestant jusqu’au masochisme en faisant subir à son corps les pires épreuves de résistance et pourtant flatté d’une renommée qui le dépassait, espion parfois retors et poète inspiré, écar…

Si comme moi, vous avez été intrigué par ce début d’article écrit par Serge Van Den Broucke sur son site anglonormanhistory, allez acheter le dernier magazine Patrimoine Normand (n°109) pour connaître la suite.

NLG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.