Archives de catégorie : In the news

Gustave Flaubert en Angleterre

Disponible le 8 octobre 2021
dans la revue Patrimoine Normand


Dans le cadre du bicentenaire de la naissance du grand écrivain, né le 12 décembre 1821 à Rouen, l’auteur explore dans ce nouvel article les séjours et les découvertes de Flaubert outre-Manche.
L’image d’un Gustave Flaubert claquemuré à Croisset, ne travaillant laborieusement à son œuvre considérable que comme un perpétuel ermite est trompeuse : même si son refuge rouennais fut toujours essentiel pour lui, il voyagea beaucoup, loin, et souvent. Ses rapports avec l’Angleterre, tant personnellement que littérairement, en sont un exemple. On le trouve émerveillé devant le Crystal Palace au cours de la Great Exhibition de 1851, on le suit au British Museum devant les trésors de l’archéologie, on le retrouve dans le palais d’Henry VIII à Hampton Court…
Comment Flaubert a-t-il vécu cette confrontation avec la culture britannique ? Et quelles furent les réactions des critiques et du public lors de la publication de ses œuvres traduites en anglais ?

Par Serge Van Den Broucke

Site de Patrimoine Normand

Site de l’auteur

Stevie WIshART

Une artiste britannique au Shed à N.D de Bondeville dimanche 3 octobre

Composer Stevie Wishart talks about the hurdy-gurdy ahead of performing on  In Tune - YouTube

Stevie Wishart is an English composer, improviser, and performer on the hurdy-gurdy and medieval violin. Mainly involved in contemporary music, she has also had a career in early music and has edited and recorded the complete works of Saint Hildegard of Bingen, as well as performing music from the repertoire of the medieval troubadours, trouvères and the Cantigas de Santa Maria, with the medieval group Sinfonye, which she led.

Voici une information un peu tardive mais si jamais vous n’avez rien de prévu demain après-midi, venez au Shed à Notre-Dame de Bondeville à 17H pour un concert gratuit avec une artiste britannique, Stevie Wishart, spécialiste de la vielle à roue (hurdu gurdy en anglais), et l’ensemble Variances, pour un concert « humain-non humain ».
Plus de renseignements:

https://www.le-shed.com/humain-non-humain

NLG

THe CRown

rafle 5 prix aux Emmy awards

Pour "The Crown" saison 5, Olivia Colman ne donnera aucun conseil à Imelda  Staunton | Le HuffPost
Olivia Colman, prix de la meilleure actrice

The Crown’s prizes included best drama series and four acting wins – for Gillian Anderson, Olivia Colman, Josh O’Connor and Tobias Menzies.

« What a lovely end to the most extraordinary journey with this lovely family, » Colman said of her final series playing Queen Elizabeth II.

« I loved every second of it and I can’t wait to see what happens next. »

Becoming emotional, she added: « I wish my dad was here to see this. I lost my daddy during Covid, and he would’ve loved all of this. »

The Crown’s victory in the best drama series category is not the first time a streaming service has won the top prize at the Emmys, but it does mark the first victory for Netflix.

Plus de renseignements sur la soirée: BBC

NLG

POur les fans d’Oasis

Le jeudi 23 septembre à 20H à Kinepolis, film en VO sous-titrée sur le concert d’Oasis à Knebworth Park en 1996.

https://i2.wp.com/soundofbrit.fr/wp-content/uploads/2021/07/Oasis-Knebworth-poster.jpg?w=474&ssl=1

Avec une setlist remplie du début à la fin d’incontournables, dont Champagne Supernova, Wonderwall et Don’t Look Back In Anger, les concerts de Knebworth ont été à la fois l’apogée du succès du groupe et le rassemblement historique d’une génération.

Réalisé par Jake Scott à partir de nombreuses images de concert et d’images exclusives jamais vues auparavant, il s’agit d’une célébration cinématographique joyeuse et parfois poignante de l’un des événements musicaux les plus importants de ces 25 dernières années.

For the hardcore fans only : ultimate Oasis Quiz

NLG

Ten films to watch this September

Nicholas Barber selects this month’s unmissable releases

Among which No Time To Die

(Credit: Danjaq/ LLC / MGM/ Nicola Dove)
(Credit: Danjaq/ LLC / MGM/ Nicola Dove)

At last! Its release has been delayed again and again, and before that its production was hampered by injuries, accidents and the withdrawal of its original director, Danny Boyle. But Daniel Craig’s final Bond movie is here – six whole years after the previous one, Spectre. Directed and co-written by Cary Joji Fukunaga and with Phoebe Waller-Bridge in the writer’s room (Fleabag / Killing Eve), the story is that 007 has retired from MI6 to settle down with his girlfriend (Léa Seydoux), leaving a new double-0 (Lashana Lynch) to save the world in his absence. But his CIA buddy Felix Leiter (Jeffrey Wright) persuades him to fight the devilishly named Lyutsifer Safin (Rami Malek). Oh – and Blofeld (Christoph Waltz) is up to no good, too. But the most intriguing aspect of No Time to Die is that it’s apparently a tear-jerker. « There’s a lot of emotion in this Bond, » Seydoux revealed to C Magazine. « It’s very moving. I bet you’re going to cry, if you like to cry. [When I watched it,] I cried, which is weird, because I play in it. »

L’article complet: BBC

sortie en salle le 6 octobre

NLG

A Pink story

de Kate Charlesworth

Casterman - A Pink Story

En 1950, à la naissance de Kate, l’homosexualité masculine est passible d’emprisonnement. Mais l’homosexualité féminine n’a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate est bien obligée de dénicher des modèles à suivre partout où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. A Pink Story retrace en images l’histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d’après-guerre est passée d’un pays hostile envers les « invertis » à l’univers LGBTQI+ actuel

Vous pouvez feuilleter le livre :

https://www.casterman.com/Bande-dessinee/Catalogue/albums/a-pink-story

NLG

RIP Charlie Watts

Mort de Charlie Watts, le batteur des Rolling Stones : les stars lui  rendent hommage - Elle

Le batteur des Rolling Stones nous a quittés le 24 août 2021 à l’âge de 80 ans après avoir officié au sein du groupe pendant près d’une soixantaine d’années. Discret et élégant, il était l’épine dorsale du groupe. Son jeu atypique et influencé par le jazz a fait de lui l’un des batteurs les plus respectés par les musiciens pros ou amateurs. C’est sans doute une belle occasion de ressortir vos vieux albums des Stones et de danser sur Jumpin’ Jack Flash, Satisfaction ou Paint It Black.

A life in pictures in The Guardian

Une pluie d’hommages

Denis Béguier