Morts sous un déluge de bière !

En 1814, dans une immense brasserie londonienne, où l’on préparait chaque année des millions de litres de bière brune, s’est produit l’un des accidents industriels les plus spectaculaires et les plus dévastateurs du XIXe siècle, qui ravagea un quartier entier de la ville et fit de nombreuses victimes. Ce nouvel épisode du podcast Hastings ! produit par Serge Van Den Broucke plonge au cœur de l’action.

Séjour créatif d’étudiants de Norwich

Quatre étudiants de UEA (University of East Anglia) sont pour une semaine à Rouen avec leur professeur de français , Sylvain Pourciel.

de gauche à droite, Sylvain, Nathalie, Kayleigh, Lauren, Elijah et Charlie

En plus d’améliorer leur pratique de la langue française, l’idée du projet est de créer un objet artistique à partir de leur expérience rouennaise.

Elijah va créer un court métrage (a horror film) à partir d’une figurine de Jeanne d’Arc.

Charlie écrit une anthologie de contes rouennais, ce seront des nouvelles à suspense inspirées de photos prises à Rouen. Une version audio française, sous-titrée en anglais, sera également produite.

Lauren s’intéresse , elle, à l’architecture et va créer des maquettes en matériaux recyclé, en bois et en argile. Ce ne seront pas les monuments les plus célèbres mais des édifices qui l’ont marquée pendant son séjour.

Kayleigh va écrire une chanson, en français, qui s’inspirera des interviews qu’elle a faites de personnes dans la rue. De retour à Norwich, elle l’enregistrera , accompagnée d’un ami guitariste pour produire un clip audiovisuel qui inclura des images de Rouen.

Hâte de découvrir les productions de ces étudiants enthousiastes et de vous les partager.

Le téméraire Charlie à la découverte d’un poêlon d’escargots à la brasserie Paul

NLG

Assemblée générale du Rouen Norwich Club

vendredi 22 mars

Au programme de cette soirée: bilan des activités présenté par Nathalie Le Gendre et rapport financier présenté par Anne Kadem, puis perspectives pour l’année 2024. Cette année , nous avons organisé un échange en petits groupes sur les envies et les idées de l’assemblée afin de répondre au mieux aux attentes des membres de l’association concernant les activités et les événements qui pourraient être proposés aux adhérents.

Avec le compte-rendu de l’AG, nous enverrons un sondage pour connaître l’avis de tous.

Concernant le Conseil d’administration, il y avait 4 sortants cette année qui se sont représentés et 4 nouvelles personnes qui viendront grossir les rangs d’un CA qui s’annonce fort de propositions.

Pour résumer : une réunion dynamique, stimulante et chaleureuse, à l’image de notre association.

NLG

Repas So British

Au lycée hôtelier Georges Baptiste

Lundi 18 mars au soir, 40 membres du Rouen Norwich club et sympathisants ont eu le plaisir de déguster un repas britannique concocté par les chefs de cuisine et les élèves du lycée. Le projet, en collaboration avec Laurent Thomas, professeur de service en salle et Geneviève Boutleux, professeure d’anglais était de permettre aux jeunes serveurs et serveuses de s’entraîner à un service tout en anglais, pratiqué dans la situation la plus authentique possible. Et après le stress des premiers moments tous ont réussi le challenge. Bravo à eux! Et merci à la cuisine pour le menu créatif , succulent et généreux : amuse bouche autour des œufs brouillés, fish and chips revisité , bœuf Wellington, assiette de fromages britanniques et cheesecake aérien et original.

Bravo également aux artistes en herbe qui avaient réalisé des décorations de salle sur le thème britannique, of course!

Une première qui a été un succès pour tous les participants. A refaire absolument.

Le projet pourra également se développer avec l’aide du RNC et de la Mairie dans le cadre de Rouen capitale Unesco de la gastronomie : en incluant une école de cuisine similaire à Norwich, des restaurateurs de Rouen et Norwich et pourquoi pas des professeurs et des étudiants de l’Université UEA de Norwich qui est, elle, capitale Unesco de la Littérature.

Food for thought or thoughts for food

NLG

À Rouen, le peintre David Hockney donnera le coup d’envoi de Normandie Impressionniste en mars 2024

C’est un des peintres les plus cotés au monde et une icône du pop art qui vit désormais entre Caen et Lisieux. Le peintre anglais David Hockney sera l’invité de prestige de Normandie Impressionniste en mars 2024, en préambule du festival

photo : Véronique BAUD

Désormais installé dans le pays d’Auge, l’iconique David Hockney star du pop art et peintre contemporain parmi les plus cotés au monde, est l’invité de prestige du prochain festival Normandie Impressionniste en mars 2024. En préambule de l’événement, le musée des Beaux-Arts de Rouen va accueillir des œuvres inédites, paysages et portraits, de l’immense artiste âgé de 86 ans.

« Dialogue avec les toiles impressionnistes »

Il s’agira « d’un dialogue avec les collections impressionnistes qui sont les plus importantes de France après Paris », commente Robert Blaizeau, nouveau directeur des musées de la métropole. C’est dans un cottage à Beuvron-en-Auge que l’artiste britannique vit depuis cinq ans, trouvant l’inspiration dans le bocage normand, après Los Angeles, Paris et Malibu. Depuis son atelier cerné de pommiers et d’aubépines, tel un Monet contemporain, il s’imprègne des lumières changeantes, qu’il retranscrit avec les outils du XXIe siècle, en forme de séries réalisées avec IPad, toujours très colorées.

La cinquième édition du festival Normandie Impressionniste célèbre les 150 ans du courant artistique. Elle aura lieu sur tout le territoire normand du 22 mars au 22 septembre 2024. Dans la métropole, le peintre américain Whistler contemporain de Monet, et le Japon du XIXe aux mangas seront à l’honneur.

JA

Spectaculaire ! Nos ancêtres vikings honorés dans les îles Shetland

Tout le monde sait que la Normandie a été fondée par les Vikings qui sont venus s’y installer après avoir abordé les côtes anglaises. Dans la petite ville de Lerwick, dans les îles Shetland au nord de l’Ecosse, se tient chaque année une grande cérémonie dont les origines remontent à plus de mille ans, le Hup Helly Aa. Ce festival du feu est un très ancien rituel viking célébrant le retour triomphal du soleil et de la lumière après les sombres mois d’hiver. Les festivités commencent en janvier et se poursuivent pendant tout février. Le point culminant, qui vient de se dérouler dans la nuit du 30 janvier 2024, est une immense procession aux flambeaux s’achevant par l’embrasement symbolique d’un drakkar, au milieu d’une foule nombreuse criant son enthousiasme et sa joie de préserver toujours vivante la culture vibrante de ses ancêtres.

SVDB

La reine Victoria plus vivante que jamais

Le studio Bright Style vient de rendre disponibles de nombreuses photographies de l’époque victorienne retravaillées électroniquement et revivifiées grâce à des techniques avancées de colorisation, et le résultat est impressionnant. C’est ainsi qu’on peut, parmi de nombreux autres clichés, retrouver la reine Victoria en 1889, aussi vivante que si la photo avait été prise hier. Tandis que la peinture et la statuaire officielles la représentaient altière et triomphante, le regard fier tourné vers l’horizon, c’était donc cette petite dame âgée, en surpoids et bien peu souriante, qui régnait sur le plus grand empire du monde.
L’ensemble des photos peut être visionné ici :

SVDB

Photos of Norfolk’s high streets entered into Historic England archive

Picturing Norwich runner-up: A City of Stories taken by Daniel Herrick (Image: Daniel Herrick/Historic England Archive)

Since September last year, people have been submitting their photographs of high streets across the country to Historic England on Instagram using the hashtag #PicturingHighStreets.

Now, 377 of the best images from the Picturing High Streets project have entered the Historic England archive – including snaps of Norwich, Great Yarmouth, Cromer, Sheringham and Swaffham and also Bungay across the border in Suffolk.

Picturing Norwich winner: Skater Boy taken by Dave Kingdom (Image: Dave Kingdom/Historic England Archive)

The Picturing High Streets project marks the final year of Historic England’s High Streets Cultural Programme

JA

This is England !