Le secret de l’homme vert

Une énigme architecturale anglo-normande

Vient de paraître dans le numéro 110 (juillet-août-septembre 2019)

de la revue Patrimoine Normand. Par Serge Van Den Broucke

Le Green Man anglais, figure caractéristique de l’architecture médiévale religieuse outre-Manche, est également présent en Normandie. Il apparaît d’abord de façon très graphique aux XIe et XIIe siècles, puis se développe, de plus en plus complexifié, dans les époques suivantes. De l’église de Duclair à l’abbaye de Battle, de la cathédrale de Rouen à celle de Norwich, l’Homme vert est un personnage extrêmement mystérieux, fondamentalement païen, qui n’existait pas en Angleterre avant l’arrivée de Guillaume le Conquérant et qui s’est imposé dans l’imaginaire chrétien du Moyen Age par des chemins tortueux. De quels symboles parfois contradictoires est-il porteur ? Où le trouve-t-on et quelles sont ses différents aspects ? Serait-il un dieu sylvestre, ou une forme primitive de Robin des Bois ? Autant de questions qui méritent réflexion.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Pour plus d’information :

Site internet de l’éditeur :  www.patrimoine-normand.com

Site internet de l’auteur : www.anglonormanhistory.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.