Brexit ou pas, ce n’est pas demain que le royaume s’effondrera.

De nouvelles naissances à la Tour de Londres

Les Grands Corbeaux (Corvus Corax) sont de très importants résidents permanents de la Tour de Londres. Depuis des siècles on sait que, selon la légende, leur départ de la Tour serait le terrible signe annonciateur de la chute du royaume, et ils sont en conséquence l’objet de toutes les attentions. Un garde yeoman officiel, le Maître des Corbeaux (the Ravenmaster) est même entièrement dévolu à leur entretien et à leur bien-être.

Raven chicks at the Tower of London

Depuis la seconde quinzaine du mois de mai 2019, le groupe de sept beaux oiseaux a vu sa population augmenter : en effet, pour la première fois depuis 30 ans, quatre jeunes corbeaux sont nés à la Tour, de leurs parents Huggin et Munnin. Symbole supplémentaire, les œufs ont éclos le 23 avril, le jour de la Saint George, le saint patron de l’Angleterre ! Le Maître des Corbeaux actuel, Chris Skaife, en poste depuis 13 ans, leur assure leur ration de cailles et de souris, que Munnin , la mère attentive, donne toutes les deux heures aux petits sans cesse affamés. A la fin de cet été 2019, ils seront suffisamment grands pour rejoindre le groupe. Au XVIIe siècle, le roi Charles II avait décrété qu’au moins six corbeaux devaient résider à la Tour sans discontinuer.

Bénéficiant de tous les soins nutritionnels et vétérinaires nécessaires (le Maître des Corbeaux a, entre autres missions, celle d’aller leur acheter chaque matin au marché de Smithfield de la viande fraîche), la vie des oiseaux dans l’enceinte de cette immense forteresse s’écoule paisiblement. Elle est d’ailleurs bien plus longue que dans la nature : le record de longévité des corbeaux royaux est actuellement détenu par un individu mort de vieillesse à l’âge de 44 ans (1884 – 1928).

Serge Vandenbroucke

Retrouvez cet article et bien d’autres sur le site:

https://www.anglonormanhistory.fr/

En bonus, l’interview du ravenmaster :

https://twitter.com/i/status/1129267805331705861